Vintimille agit timidement contre la contrefaçon mafieuse

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

Stop-alla-contraffazioneSaluons la décision de Vintimille, cette ville située à la frontière franco-italienne, célèbre pour son marché de la contrefaçon, d’autoriser cet été les associations anti-contrefaçon italienne et française à diffuser aux touristes des tracts de sensibilisation aux risques de la contrefaçon.

Pour l’occasion le maire de la ville, Enrico Loculano, la Guardia di Finanza, la Police italienne et les associations INDICAM et Unifab ont organisé une conférence de presse ce 20 juillet 2018, « afin de mettre en place des actions efficaces en coopération avec les autorités locales pour tarir la vente de contrefaçon et prévenir consommateurs et vacanciers des conséquences néfastes des faux produits. »

Si l’initiative mérite d’être saluée, elle reste bien modeste face à l’ampleur du problème. En effet, pour le moment, cette première étape ne vise qu’à tarir la demande sans vraiment s’attaquer à l’offre des nombreux marchands de contrefaçon.

Il est vrai que le marché de Vintimille est tellement gangréné par la contrefaçon, qu’il semble bien difficile de s’attaquer aux puissants intérêts économiques des mafias locales. Car en prenant des mesures plus draconiennes le maire de Vintimille prendrait de gros risques personnels, le premier serait de déstabiliser fortement l’économie de la ville, ce qui ne manquerait pas d’accroître le mécontentement et de compromettre son avenir électoral.

Le cas de Vintimille soulève en fait la seule vraie question que se posent de toutes les villes et tous les pays contaminés par l’économie souterraine : comment éliminer les trafics illicites pour revenir à une économie saine ? Quelles mesures efficaces faut-il prendre en priorité ? Comment assurer une transition rapide au bénéfice des populations locales ?

Souhaitons que Vintimille gagne cette bataille et signe rapidement la charte des villes sans contrefaçon… <

PhC


Articles associés :

• AuthentiCité : une campagne de sensibilisation des grandes villes européennes contre la contrefaçon - du 09/11/2016

• Paris et Saint-Denis signent la « charte de l’authentique » du 20/09/2007

• Les Chinois investissent Vintimille du 26/09/2005