Actes de cybermalveillance: l’Europe renforcera ses moyens de lutte

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Europe

Le Conseil européen de ce jour a adopté, le 16 avril 2018, des conclusions sur les actes de cybermalveillance, dans lesquelles il souligne l'importance que revêt l'existence d'un cyberespace mondial, ouvert, libre, stable et sûr, où les droits de l'homme et les libertés fondamentales ainsi que l'État de droit s'appliquent pleinement.

Le Conseil exprime sa vive inquiétude face à la capacité et à la volonté accrues d'États tiers et d'acteurs non étatiques de poursuivre leurs objectifs en commettant des actes de cybermalveillance. L'UE continuera de renforcer ses moyens de lutte contre les cybermenaces.

Le Conseil condamne fermement l'utilisation à des fins malveillantes de technologies de l'information et de la communication (TIC) telles que Wannacry et NotPetya, qui ont causé des dommages et des pertes économiques considérables dans l'UE et ailleurs. Il souligne que l'utilisation des TIC à des fins malveillantes est inacceptable.

L'UE se déclare disposée à continuer de travailler, au sein des Nations unies et d'autres enceintes internationales compétentes, à la poursuite de la mise au point et de la mise en œuvre de normes, règles et principes facultatifs et non contraignants de comportement responsable des États dans le cyberespace. <

Lire le texte complet des conclusions