Produits électroniques : le consommateur américain peu méfiant sur les risques de la contrefaçon

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

Canon USA, Inc., spécialiste de l’imagerie numérique, vient de publier une étude sur la perception et l’attitude des consommateurs américains sur la contrefaçon des produits électroniques grand public (1).

L’étude révèle que, la contrefaçon des biens électronique de grande consommation, est une préoccupation importante pour les consommateurs américains. La plupart semblent être conscients de l'impact et des risques de leur achat sur leur fiabilité. L'étude révèle cependant que les consommateurs font confiance à leurs instincts, mais semblent manquer de réalisme sur les risques de sécurité possibles et les coûts réels à long terme de l’achat de produits contrefaisants.

« La plupart des consommateurs américains ne sont pas conscients de l’ensemble des risques associés à ces appareils potentiellement dangereux. 40 % des consommateurs américains interrogés ne savent pas que les produits électroniques contrefaits peuvent leur faire du mal, et ce manque de prise de conscience conduit à ce que Canon appelle un « piège de la confiance, » a déclaré Chuck Westfall, de la division Business & Solutions de Canon USA. »

Selon le Département de la sécurité intérieure, 145 millions de dollars de produits électroniques contrefaisants sont entrés aux États-Unis en 2013 (2). La recherche commandée par Canon révèle, cependant, que tandis que 75 % des consommateurs interrogés étaient préoccupés par la contrefaçon électronique grand public, seulement 50 % croyaient qu'ils peuvent identifier avec précision une contrefaçon.

L'étude a révélé :
• En 2013, 12 % des consommateurs américains interrogés ont sciemment acheté un produit électronique grand public faux, tandis que 18 % les ont achetés sans le savoir ;
• 40 % des consommateurs américains interrogés ne savaient pas que l'électronique de grande consommation contrefaite peut leur nuire ;
• 45 % estiment qu’un produit contrefait travaille aussi bien que l'électronique grand public d'origine ;
• 97 % voulaient plus d'informations afin qu'ils puissent identifier les contrefaçons ;
• Les boomers interrogés (18 à 35 ans) étaient cinq fois plus susceptibles que les baby-boomers (49 à 67 ans) interrogés à acheter de faux marchandises ;
• Bien que la majorité de la génération Y ( 72 % ) interrogée se considère très bien informée dans l'identification des produits contrefaits, environ 25 % continus d’en acheter en le sachant.

Sur la base des résultats de l'enquête, 18 % des acheteurs d'électronique grand public américains interrogés disent qu'ils ont acheté sans le savoir des contrefaçons au cours de l’année écoulée.

En outre, l'étude a révélé qu’une proportion significative de consommateurs interrogés, confiants en leurs capacités, a été victime d'achats de contrefaçon, peu conscients qu'ils pourraient s'exposer à des  risques.

Quand il s'agit d'acheter des produits électroniques, 82 % des répondants ont cité la performance et 70 % la sécurité des produits comme étant  importantes pour eux. Il semble donc que l'achat de contrefaçons est en grande partie motivée par un manque de connaissances. Par exemple, près de la moitié (45 %) des consommateurs interrogés pense qu'un produit contrefait est aussi performant qu’un produit authentique.

« Une des révélations les plus significatives de cette étude sur la contrefaçon est de notre devoir de prendre des mesures et d'éduquer les consommateurs sur les risques potentiels pour la santé et la sécurité de l'électronique de consommation contrefaits », a commenté Westfall. « Cette recherche indique que l'éducation peut largement influer sur les perceptions des consommateurs et les détourner des contrefaçons. Après avoir appris sur les risques de la contrefaçon, 71 % des consommateurs américains interrogés ont déclaré qu'ils étaient moins susceptibles de les acheter. »

(1) Sondage commandé par Canon et mené par Edelman Berland en novembre 2013 impliquant 1 069 consommateurs adultes de 18 ans et plus aux États-Unis qui ont déclaré avoir acheté des produits électroniques de grande consommation dans la dernière année.
(2) Basé sur les statistiques annuelles des saisies de la douane américaine pour l'exercice 2013. http://www.cbp.gov/trade/priority-issues/ipr/statistics

Pour plus d’informations sur : http://usa.canon.com/aboutcounterfeits