L’ANSM met au point une méthode de détection des phtalates dans les cosmétiques

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

Cette procédure d’analyse permet de détecter et de quantifier 12 phtalates, dont 8 sont interdits par le Règlement Européen Reach, dans les produits cosmétiques.

Cette nouvelle approche *, proposée sur la base des travaux des laboratoires de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), fait appel à la chromatographie en phase gazeuse avec détection par spectrométrie de masse. Elle pourrait devenir la future méthode européenne de référence et être extrapolée à la recherche des phtalates dans d’autres produits de santé.

Il s’agit de la première méthode permettant de rechercher, dans le même temps, l’ensemble de ces composés interdits. Cette méthode est actuellement proposée au niveau du Comité Européen de Normalisation CEN TC 392 en tant que future norme européenne.

Les phtalates sont des composés très utilisés dans de nombreux secteurs de l’industrie. Ils sont essentiellement utilisés comme plastifiants de synthèse ajoutés au polychlorure de vinyle (PVC) pour le rendre plus souple, résistant et facile à travailler.  Les phtalates peuvent représenter jusqu’à 50 % de la masse du PVC, constituant très largement répandu dans de nombreux objets en plastique de la vie courante, tels que récipients, jouets ou emballages à usage alimentaire, mais aussi dans des dispositifs médicaux comme les tubulures pour perfusion.

Les phtalates ne sont pas chimiquement liés aux matières plastiques et sont donc susceptibles d’être relargués par ces dernières. La famille chimique des phtalates est particulièrement vaste. Parmi eux, 8 ont été reconnus comme nocifs pour la santé, de par leur toxicité sur la reproduction.

La présence de ces 8 phtalates est interdite dans les cosmétiques (Règlement 1223/2009). Une proposition de restriction visant à limiter l’exposition humaine à 4 de ces phtalates (DEHP, DBP, BBP et DBPI), fait actuellement l’objet d’une consultation de la part de l’Agence européenne des produits chimiques (Echa).

*  Lire article publié, le 31 août 2012 dans,  Journal of Chromatography A, 1253 (2012) 144-153.  "Cosmetics-Analytical methods-Validation criteria for analytical results using chromatographic techniques".