Technologies

Fort ralentissement de la croissance d'Hologram Industries en 2009

Écrit par CR51 le . Rubrique: Technologies

L'année 2009 se solde pour Hologram Industries (HI) par un chiffre d'affaires de 28,3 millions d'euros (dont 4 m€ de nouveaux contrats) en croissance de 6,3 % par rapport à 2008. Crise oblige, les croissances à deux chiffres de 2008 (+26 %) et de 2007 (+16 %) ne sont plus à l'ordre du jour.

Selon HI, le potentiel de croissance "a été affecté par une baisse sensible des volumes prévus sur les produits reçurent (identification des personnes et des véhicules) et le développement plus modeste qu'attendu du secteur "protection des marques" (lutte anti-contrefaçon)."

La meilleure croissance sectorielle concerne le document d’identité des personnes (48 % du CA), dont le volume d’activité a progressé : +12 %. L’identification des véhicules (27 % du CA) reste stable dans son ensemble, le gain de nouveaux projets ayant permis de compenser une baisse de l’ordre de 15 % des volumes. La protection des marques (16 % du CA) affiche une hausse de 4 % dans un contexte économique actuellement peu favorable.

Notons que l'apport de l'activité "protection des contenus numériques", depuis l'acquisition en 2009 de la société Advestigo, n'est pas encore significatif. La société garde néanmoins de bons espoirs d'être retenue dans le cadre de l'appel d'offres lié à la mise en place de l'Hadopi.

Acquisitions aux États-Unis

Par ailleurs, HI annonce l'acquisition, fin 2009, de deux sociétés américaines SecureMark Decal et Aristion Reflective, dont la contribution au chiffre d'affaires 2009 est de l'ordre de 1,5 M$.

SecureMark Decal, basée à Chicago, conçoit et fabrique des étiquettes de sécurité, en particulier sur des supports rétro-réfléchissants et/ou destructibles, destinés notamment à la protection des véhicules de plusieurs États américains. Pour sa part, Ariston Reflective intervient en tant que fournisseur de matières stratégiques.

Pour 2010, la société anticipe une reprise de la croissance liée "à un effort d'innovation toujours très soutenu" et à l'impact cumulé des nouveaux projets et des acquisitions. Toutefois, "les volumes de documents de voyage (passeports) et de protection des marques "devraient encore subir l'influence des conditions économiques actuellement peu favorable."

Signalons enfin, que le changement de nom de l'entreprise, toujours envisagé pour mieux rendre compte de la diversification de ses activités n'est pas remis en cause, mais a été retardé.