Technologies

Marché de l’art ; HP et Prooftag sécurisent le marché de l’art des photos numériques

Écrit par HS2 le . Rubrique: Technologies

Des œuvres numériques garanties plus de 200 ans. - Confiance.

logo-HP_fmtHewlett Packard, le leader mondial de l’impression numérique (40 % du marché en 2008) et Prooftag, l’inventeur des Codes à Bulles™, ont annoncé le 23 octobre 2009 à New York, le lancement d’un service original d’authentification spécialement destiné aux acteurs du marché de la photo et des arts numériques.

Acteur reconnu de ce domaine la division Solutions Arts Graphiques de Hewlett Packard produit quatre imprimantes Designjet grands formats permettant des impressions de haute résolution et de grandes qualités de 24, 44 et 60 pouces. De plus, les supports, les encres et les pigments utilisés par HP se caractérisent par une très longue longévité particulièrement adaptée au marché de l’imagerie d’art.

Néanmoins cette facilité technique de reproduction est à double tranchant pour les artistes photographes, les galeries d’art et les collectionneurs. Car si la valeur d’un tirage d’art varie selon l’artiste, le sujet, le format, elle augmente toujours avec l’ancienneté. C’est-à-dire sa capacité à résister au temps, sa longévité. En revanche, cette valeur décroîtra si nombre des tirages réalisés est important. C’est pourquoi, tous les acteurs du marché de l’art ont intérêt à contrôler rigoureusement le nombre des exemplaires en circulation et d’en certifier l’originalité.

> Au service des artistes

La société Prooftag, dont le service Art-Tag.com utilise déjà les Codes à Bulles™ pour la protection des œuvres uniques (antiquités, tableaux, sculptures), a donc été retenue par HP pour développer une solution spécialement conçue pour répondre aux attentes de ce marché spécifique.

rgb_artrust_fmtLe système, baptisé ARTtrust Online, sera exclusivement réservé aux membres de la communauté des professionnels de l’art. Ces membres (artistes, labos de tirage (print maker) et galeries d’art) seront dûment identifiés et immatriculés par une carte comportant un Code à Bulles™ unique. Cette carte, commercialisée 60 euros une fois pour toutes, donnera un accès privilégié à la base de données de référencement des œuvres.

Par ailleurs ARTrust commercialisera, pour la somme modique de 12 euros, un kit spécifique destiné à protéger chaque œuvre. Celui-ci se compose d’un jeu de trois Scellés à Bulles™ unique et infalsifiable. Le premier sera apposé sur le tirage, le second sur le certificat d’authentification délivré à l’acheteur et le troisième sera conservé par l’artiste ou ses ayants droit. Par ailleurs, afin de renforcer la sécurité du dispositif, les print maker devront déclarer le numéro de série de l’imprimante ayant servi au tirage. L’ensemble des données sera conservé sur les serveurs de Prooftag. Les acquéreurs et les professionnels du réseau pourront ainsi, via Internet, vérifier à tout instant l’origine et l’authenticité des œuvres numériques.

Enfin, ultime sécurité, seuls les artistes pourront activer les Codes à Bulles™. Cette fonction n’est pas anodine car elle permettra d’effectuer en toute sécurité des tirages à distance. Par exemple, un artiste européen pourra autoriser une galerie new-yorkaise à tirer des épreuves pour une exposition tout en gardant le contrôle sur ses œuvres.

Bien entendu, la fiabilité globale du système, quant au nombre de tirages effectivement déclarés, repose uniquement sur l’honnêteté des artistes. Mais, comme ce milieu est relativement restreint, les promoteurs du système pensent que la menace de l’exclusion de l’artiste sera suffisante pour dissuader toute tentative de fraude.

> Une longévité garantie

Par ailleurs, la longévité des œuvres, aujourd’hui estimée à plus de 200 ans, sera certifiée par un tiers de confiance, en l’occurrence le laboratoire Wilhelm Imaging Research (WIR). Cette institution indépendante a en effet réalisé toute une série de tests qui permettent de certifier la durabilité d’une œuvre en fonction des pigments et de la qualité du média utilisés. WIR garantira aussi que la résistance au vieillissement des Scellés à Bulles™, aux UV et à l’abrasion est supérieure à celle des œuvres.

Hewlett Packard, dont les solutions d’impression professionnelles concernent de multiples secteurs (architecture, imprimerie, éditions de livres photos,...) et de multiples médias, voit dans ce marché un test susceptible de trouver de nombreuses autres déclinaisons <

Philippe Collier

www.arttrustonline.com