Technologies

Geowine : un projet pour valoriser la géotraçabilité authentifiante des vins

Écrit par CR52 le . Rubrique: Technologies

Les 2 et 3 février 2010, l'Université Paul Sabatier de Toulouse reçoit les six partenaires du projet Geowine. Il s'agit d'un projet transversal de recherche et de développement mené dans le cadre du pôle de compétitivité agricole et agro-industriel de la région Midi-Pyrénées : AGRIMIP INNOVATION.

La spécificité du projet est d'associer la géomatique (discipline qui intègre les sciences de la terre et les technologies de l'information afin de réaliser l'acquisition, le stockage, l'analyse, la diffusion et la gestion des données relatives aux territoires ) à la viticulture avec trois objectifs :

• anticiper une directive à venir de la Commission Européenne sur les vins visant à réformer et à simplifier l’étiquetage des bouteilles
• mieux lutter contre la contrefaçon qui représente aujourd’hui 8 à 10% du commerce international et de 20 à 30% pour le vin dans certains pays
• développer un partenariat recherches entreprises aboutissant à un nouveau produit géotraçabilité authentification innovant source de développement d'une nouvelle valeur ajoutée pour les entreprises

Le but est de permettre aux producteurs de vins de valoriser leurs produits auprès des circuits de distribution et des consommateurs ; de freiner la contrefaçon dans cette filière; et d'influer sur la préparation de la directive européen et enfin de promouvoir la technologie des codes à bulles.

Le projet Geowine, d'une durée de trois, est doté d'un budget de 3,12 millions d'euros et réunit six partenaires : les producteurs de vins Plaimont (chef de file produisant 36 millions de bouteilles par an) ; Purpan, un laboratoire de recherche en traçabilité et management agricole ; l'IRIT, un laboratoire de recherche en informatique ; le LEREPS, un laboratoire de recherche en économie ; le service projets européens de la CCI du Gers (qui conduit depuis 2001 des recherches en géotraçabilité) et la société Prooftag qui a inventé le Code à Bulles ©.

L'objectif est de parvenir à la présentation d'un premier prototype à l'automne 2010 et d'aboutir à une mise sur la marché en 2011. Plaimont et Prooftag, qui seront propriétaires de la solution Geowine, devraient la commercialiser via une nouvelle société de type spinoff auprès de l’ensemble des acteurs de la chaîne vitivinicole européenne.


Les recherches à conduire dans le cadre de ce projet sont les suivantes :

• Mettre en place un système intégré de géotraçabilité permettant d’une part de certifier l’origine géographique des vins et d’autre part d’apporter aux consommateurs des informations complémentaires sécurisées sur les bonnes pratiques utilisées par le producteur pour fabriquer le vin ;

• Créer un modèle d’utilisation de la géotraçabilité pour développer de nouvelles bonnes pratiques pour les producteurs, coopératives du secteur vitivinicole ;

• Développer une interface entre un système d’authentification, à base de Code à Bulles et le système intégré de géotraçabilité ;

• Mesurer l’acceptabilité de la solution proposée auprès des acteurs de la filière vitivinicole et auprès des consommateurs ;

• Conduire les recherches sur les matériels et les méthodes permettant d’industrialiser la solution Geowine.