Technologies

Un nouveau codage authentifiant 3D aléatoire super-économique

Écrit par CR67 le . Rubrique: Technologies

Ce système vise à authentifier, « pour seulement un centime d’euro », des produits ou des documents : un moyen économique de généraliser la détection des contrefaçons et des faux.

Popims02Le PopimsCode est un code-barres 3D aléatoire permettant d’authentifier le document ou le produit à protéger. Sa fabrication utilise des moyens d’imprimerie classique ce qui le rend particulièrement bon marché. L’impression du code peut se faire sur l’emballage ou directement sur le produit (si celui-ci supporte d’être sérigraphié) ou sur des étiquettes autocollantes (se détruisant en cas de tentative de décollage).

L’authentification du code se fait, classiquement, d’un téléphone portable équipé d’un appareil photo. La signature de la photo est comparée à celle enregistrée dans une base de données distante.

La création du procédé a demandé par moins de 7 années de R&D à la société Popims, créée par Franck Guigan, ( ancien industriel, banquier, capital-risqueur et business angel expérimenté). Il s’agit, au départ, d’un système original d’impression d’images 3D utilisant une technologie lenticulaire (réseau de lentilles sphériques à base de gouttes de vernis transparent). Le système est protégé par plusieurs brevets internationaux dont le procédé PopimsCode est une déclinaison récente dans le domaine de la sécurité. La solution est distribuée par un réseau de concessionnaires mettant la technologie à la disposition des marques, des spécialistes de la sécurité, et des administrations. Remarquons, que la commercialisation, qui ne fait que commencer, repose sur une tarification claire et transparente. Ce qui est rare dans ce domaine. L’objectif de Franck Guigan est ambitieux : « faire du PopimsCode le standard mondial de l’authentification ».

Des milliards de codes possibles
Popims01Les éléments codants d’un PopimsCode sont des microparticules qui réfléchissent la lumière (en fait de simples paillettes métalliques de 5 à 10 microns) et qui se répartissent aléatoirement.
Le code, fruit du hasard, est défini par la position des microparticules qui réfléchissent ou non la lumière. Par exemple, sur une matrice de 8 lignes et 8 colonnes, soit 64 cases. Il y a 2 puissance 64 combinaisons possibles. La probabilité de retomber sur un code préexistant est donc quasiment nulle : une chance sur 18 milliards de milliards !
En plus, il est possible d’ajouter d’autres sécurités : diversifier les couleurs, multiplier les points de vue et sources de lumière, et complexifier les algorithmes de décodage, utiliser des encres secrètes… Les encres et les vernis utilisés par Popims sont produits par Sun Chemical.

Procédure d’authentification
Le positionnement et l’orientation du smartphone sont assurés par une analyse de la cible selon une méthode originale brevetée. Le décodage final est assuré à partir de deux acquisitions dédiées. L’ensemble de la procédure reste secret et peut être spécifique à un produit ou à un document. Le code binaire transmis est léger. Il est crypté et transmis en mode sécurisé au serveur de vérification.
Popims03

Une intégration qui respecte l’existant
L’une des originalités de Popims est d’offrir une grande liberté d’utilisation à ses licenciés. L’entreprise cliente peut ainsi continuer de travailler avec ses fournisseurs habituels ou internaliser complètement sa gestion.

• Une fabrication accessible à tous les imprimeurs

- La technique de fabrication des PopimsCode est celle de l’imprimerie.

- La plupart des techniques d’impression sont compatibles (flexographie, offset+ flexographie, héliogravure, jet d’encre).

- Seule l’impression de 3 couches de vernis spécifiques (maximum) s’ajoute aux opérations déjà nécessaires pour l’impression.

- Sur la ligne de production, une caméra acquiert une image de chaque PopimsCode imprimé et en établit une description informatique qui pèse moins de 10 octets et est transmise au serveur en mode sécurisé par Internet.

• Une gestion informatique personnalisable

- Popims définit l’architecture des serveurs et valide les services.

- Popims conserve le contrôle du point d’entrée central www.popimscode.com qui constitue la garantie d’unicité du service ouvert aux particuliers, mais les requêtes sont retransmises directement au serveur de données du client.

Selon Franck Guigan, « PopimsCode est le premier dispositif de sécurité à coût négligeable. En proposant des codes pour un coût global de l’ordre du centime d’euro, nous allons ouvrir et développer le marché de la protection des produits et des marques. La généralisation de l’authentification track & trace à tous les produits de grande consommation devient une réalité. Celle-ci était, jusqu’à présent, entravée par le coût trop élevé des systèmes concurrents. Au cours de nos premières présentations, nous avons reçu un accueil très favorable de la part des grandes marques notamment dans les domaines du médicament, des cosmétiques et des vins, mais aussi, dans le domaine du document, notamment auprès des assurances et des banques centrales. Les premiers PopimsCode seront disponibles sur le marché à la fin de cette année. »

Enfin, explique Franck Guigan, une exploitation non aléatoire du système de codage Popims permet, aussi, de proposer des marquages qui pourront contenir 60 fois plus d’information qu’un simple DataMatrix. (1)

Philippe Collier

(1) Ceci n’est pas sans rappeler le système Bokode du MIT (voir article CR du 30 septembre 2009)


Une tarification transparente

La société Popims est rémunérée par trois types de contrats de redevances

• Concessions « dispositifs » Fabrication des PopimsCode

- Une redevance fixe annuelle de 12 000 euros, payée en début d’année ;
- Une redevance de 0,25 centime d’euro par PopimsCode imprimé.

• Concessions « services » Gestion des services

- Une redevance fixe annuelle de 12 000 euros payée en début d’année,
- Une redevance de 0,25 centime d’euro par PopimsCode ajouté à la base de données, avec un minimum mensuel dans le cas où une exclusivité est consentie.

• Concessions globales Organisation de solutions complètes

Popims est rémunérée par un partage des redevances facturées :
- Une redevance annuelle de 100 000 euros payée en début d’année,
- Une redevance de 0,5 centime d’euro par PopimsCode imprimé et ajouté à la base de données, avec un minimum mensuel dans le cas où une exclusivité est consentie.

Les étiquettes ou timbres « PopimsTags »

Il est possible d’acheter des rouleaux de codes que l’on utilisera en fonction de ses propres besoins d’authentification.

• Ce sont des timbres autocollants munis d’un PopimsCode, qui ne peuvent être décollés sans se détruire.

• Les PopimsTags « privés » sont commandés par Internet et livrés en recommandé afin de garantir l’identité de leur titulaire, lequel les enregistre lui-même dans la base de données PopimsCode.

• Les PopimsTags « publics » sont disponibles auprès des services publics et enregistrés par une personne assermentée. Leur vente peut permettre de financer de nouveaux services.

• Les applications sont très nombreuses :

- Protection contre la contrefaçon et la fraude, même de produits et documents existants,

- Traçabilité documentaire, logistique,

- Authentification des œuvres d’art, et de tous produits non imprimés.

Avantages supplémentaires
PopimsCode dépasse la seule fonction anti-contrefaçon en offrant la possibilité, à tout moment, d’une activation ou d’une désactivation à distance des codes utilisés. L’acheteur peut enrichir, via Internet et par connexion sécurisée, la base de données d’information complémentaires associées aux différents codes.

• Activation :

- Automatique : au moment de la mise en service,

- Sur ordre : paiement du produit ou du service, ouverture d’un droit, obtention d’un diplôme, ouverture d’un service, jeux et concours, etc.

• Désactivation :

- Automatique : date de péremption du produit ou du document, fin d’un abonnement, etc.

- Sur ordre : non-paiement ou vol du produit ou du service, rappel du produit, annulation d’une autorisation, etc.

 

    Une propriété industrielle bien protégée

    La solution PopimsCode repose sur plusieurs brevets délivrés.

    • Les brevets délivrés et en cours d’examen protègent déjà la fabrication de lentilles par impression de vernis. Franck Guigan & al. : WO/2309/147353 (2009-12-10), Pierre Guigan : FR/10/02340 (2010-06-30), J. Scott Scarbrough : US-6,833,960 (2004-12-21), US-6,856,462 (2005-02-15), et US-7,609,451 (2009-10-27)

    • La solution PopimsCode fait l’objet de nouvelles demandes qui élargiront la protection géographiquement et dans le temps.
    Franck Guigan : FR/11/01010, FR/11/01027, FR/11/01124, FR/11/01244, FR/11/01245 (avril 2011).

    La méthode consistant à comparer les caractéristiques d'un dispositif d'authentification avec un enregistrement préalable est dans le domaine public. Les dispositifs de sécurité à particules noyées le sont également.

    www.popims.com