Technologies

Dessins et modèles : Un outil de veille visuelle à dimension internationale

Écrit par Michel VAJOU le . Rubrique: Technologies

Questel acquiert DesignMuster, créateur d’un moteur de recherche et de gestion de l’information sur les dessins et modèles. Prometteur.

DesignMusterQuestel.Orbit, le serveur français de bases de données d’information sur la propriété industrielle, a annoncé, le 9 juin dernier, le rachat de DesignMuster, une très jeune société d’origine allemande – créée en 2005 – qui a développé l’outil DesignFinder, un «système très puissant de gestion du workflow destiné à fédérer, chercher et surveiller l’information sur les dessins et modèles déposés». Pour le moment, DesignFinder couvre les principaux pays européens (Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne), l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur (OHMI), les États-Unis et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI); il inclura prochainement l’Asie. L’objectif premier est de disposer d’un outil de recherche en antériorité couvrant une période de dix ans.

Après avoir bâti sa réputation sur son expertise dans le domaine des brevets et des marques, Questel.Orbit entre ainsi sur le marché très porteur de l’information sur les dessins et modèles déposés, qui comporte une importante dimension visuelle. Même si l’outil de DesignMuster n’est pas un moteur de recherche par l’image (où c’est une image précise qui sert de signe de requête pour la consultation de l’information sur les dessins et modèles), l’un de ses points forts est de permettre de parcourir et d’annoter rapidement de nombreuses représentations de dessins et de modèles afin de constituer un portefeuille de travail pour les entreprises.

Les publics concernés sont potentiellement très larges, car l’information sur les dessins et modèles déposés est essentielle dans la lutte contre la contrefaçon, qui nécessite une intense activité de veille fondée sur des services d’information performants.

La crédibilité de DesignMuster est pour l’heure liée à deux belles références en Allemagne : Henkel et l’Office allemand de propriété industrielle. Elle tient aussi à la personnalité des créateurs de cette start-up, dont l’un, Rick Vieira, était précédemment directeur des produits, du développement stratégique et de la relation avec les offices de brevets chez MicroPatent (passé depuis dans le giron de Thomson-Derwent). Les marchés visés sont ceux des offices de propriété industrielle, des détenteurs de droits ayant des besoins de veille sur les dessins et modèles déposés, et des organismes engagés dans la lutte contre la contrefaçon (douanes, par exemple), dont un référentiel imagé ne peut que faciliter le travail. Les «sentiers des douaniers» passent désormais par les bases d’information.

Cette focalisation sur des clientèles très professionnelles et réputées solvables a dû grandement jouer dans le dialogue entre DesignMuster et les patrons de Questel.Orbit, dont le positionnement est similaire. Son rachat par Questel représente pour cette start-up une reconnaissance «industrielle» importante et, surtout, lui garantit l’appui – y compris pour trouver les fonds nécessaires à son développement – d’un acteur de taille certes limitée, mais dont la bonne santé financière ne se dément plus. Par ailleurs, Questel.Orbit dispose d’une réelle présence internationale, et est devenu au fil des ans la seule alternative crédible à l’offre concentrée de Thomson.

> Maturation

Rappelons cependant que Plutarque, le portail d’information de l’Institut national de la propriété industrielle avait eu recours, dès 2002 – c’était une première mondiale – au moteur de recherche par l’image proposé par LTU Technologies, pour sa facette «dessins et modèles déposés». L’avance prise de façon très innovante par LTU grâce à Plutarque sur ce créneau de la recherche par l’image lui a permis récemment de jouer dans la cour des grands et d’être inclus dans la brochette de partenaires du futur moteur de recherche européen Quaero, pour lequel l’Agence de l’innovation industrielle a débloqué d’importants moyens financiers.

Cette convergence d’indicateurs souligne que les problématiques des moteurs de recherche «image» sont entrées dans une phase de maturation industrielle qui touche aussi, au-delà des services grand public, certains segments de l’information professionnelle. <

Michel Vajou

La Dépêche du Groupement français
de l’industrie de l’information