Belgique : seulement 432 000 articles contrefaits saisis en 2017 !

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

L’Inspection économique du SPF Economie a saisi 432 531 biens contrefaits en 2017, soit presque autant que l’année précédente. La valeur réelle de vente de ces produits contrefaits s’élève à plus de 7,7 millions d’euros. Un score très modeste pour un pays qui héberge Anvers, le deuxième port européen, avec en 2017, un trafic de plus de 223 millions de tonnes et plus de 10 millions de conteneurs !

Le SPF Economie a mené par ailleurs 1 100 contrôles en 2017 : commerces, marchés, foires, entrepôts, hangars, sites de vente en ligne ou encore médias sociaux étaient visés. Ces actions ont donné lieu à la rédaction de 60 avertissements et 172 procès-verbaux.

Les jouets contrefaits sauvent les statistiques

Une des enquêtes a permis de mettre la main sur 370 857 de jouets contrefaits (86 % du total des saisies !). Ces copies sont de moindre qualité et peuvent être dangereuses pour les jeunes enfants.

Belgique-infogr-contrefacon-2017


Autres faits marquants :
    •    Le SPF Economie a saisi 12 000 europalettes. Ces palettes étaient dangereuses, car elles n’étaient pas conformes aux normes applicables. Pour en limiter les coûts de fabrication, elles étaient assemblées avec du bois de qualité inférieure et comptaient trop peu de clous. Leur solidité n’était donc pas optimale.
    •    A la suite de plusieurs remarques de consommateurs, une enquête a été lancée sur les pièces contrefaites de smartphones. Plus de 6 600 pièces et accessoires contrefaits de smartphones ont ainsi été découverts dans différents établissements d’un grossiste.
    •    En 2017, le SPF Economie a également mené une enquête sur des copies de meubles design. Plusieurs actions de contrôle ont permis de saisir des milliers d’articles contrefaits.
    
Plus de 3 000 sites fermés

Les médias sociaux restent des canaux extrêmement populaires pour la vente de contrefaçons. Il existe des dizaines de groupes, ouverts ou fermés, permettant de commander d’importantes quantités de contrefaçons. En 2017, le SPF Economie a également fermé plus de 3 000 sites internet vendant des produits contrefaits, un record. <

PhC