Le Conseil de l'OMD fait de la collaboration avec le secteur privé et du recours intensif au big data ses priorités pour 2017

Écrit par © Filactu le . Rubrique: International

WCO-Council sessions 2017Les Directeurs généraux représentant les Administrations de la douane membres de l'Organisation mondiale des douanes (OMD) se sont retrouvés à l’occasion des 129e/130e sessions du Conseil de l'OMD, qui se sont tenues à Bruxelles, du 6 au 8 juillet 2017.

Parmi les questions qui figuraient à l'ordre du jour, citons : la facilitation des échanges et le programme Mercator de l'OMD qui vise à aider les Membres à appliquer les dispositions de l'Accord de l'OMC sur la facilitation des échanges (AFE) qui concernent la douane ; les initiatives en faveur de la sécurité ; la lutte contre les flux financiers illicites ; la coopération entre administrations douanière et fiscale et, surtout, les enjeux et les opportunités envisagés sous l'angle de la douane.

Les Membres du Conseil ont confirmé l'importance du renforcement des capacités, de la recherche et de l'échange de renseignements et d'informations, de la collaboration entre le secteur privé et toutes les agences concernées, de l'analyse des données et de l'utilisation d'autres outils technologiques de gestion du commerce pour en arriver à une gestion plus coordonnée des frontières.

Parmi les principaux intervenants au Conseil, citons Pierre Moscovici, Commissaire européen aux affaires économiques et financières, fiscalité et douanes, invité dans le contexte des 10 ans de l’accession de l’Union européenne comme membre de l’OMD ainsi qu'Inna Kuznetsova, Présidente et Directrice des opérations d’INTTRA, la plus grande plate-forme de transactions électroniques de l'industrie maritime.  Ils ont tous deux salué le rôle central de la douane sur la scène commerciale internationale.

Le Commissaire européen a envisagé l'avenir de l'Union douanière européenne en abordant les questions de la gouvernance, du futur code des douanes communautaire, de la douane numérique et de la sécurité.  Il a également fait référence aux initiatives en cours ou à venir dans la lutte contre le terrorisme et fait mention de l'évolution de l'AFE, d’une meilleure coopération entre les autorités douanières et fiscales, notamment sur la question du commerce en ligne.

La Présidente des opérations d'INTTRA se basant sur son expérience dans la numérisation du secteur du transport maritime a, quant à elle, signalé les avantages que la douane peut tirer d'un recours plus intensif et plus large à l'analyse des données, thème retenu par l'OMD pour l'année 2017, pour numériser, analyser et planifier.

Enfin, l'OMD, qui fêtait cette année son 65e anniversaire, réunissait, en 1953, 17 Membres. Elle en compte aujourd’hui plus de 180, se convertissant ainsi en centre mondial d’excellence et d'expertise douanières, et en un acteur majeur du paysage commercial international.
L’OMD publiera les points forts des sessions 2017 du Conseil dans le prochain numéro de l’OMD Actu. <