Europe : démantèlement d’un trafic de viande de cheval impropre à la consommation

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

horse04 0La Guardia Civil espagnole, en coordination avec Europol, a démantelé un groupe criminel qui commercialisait, en Europe, de la viande de cheval impropre à la consommation humaine.

L'opération a été réalisée en coordination avec la Belgique, la France, l'Italie, le Portugal, la Roumanie, la Suisse et le Royaume-Uni. En Espagne, 65 personnes ont été arrêtées et accusées de plusieurs crimes tels que  la maltraitance d'animaux, falsification de documents, la perversion de la justice, atteinte à la santé publique, blanchiment d'argent et participation à une organisation criminelle.

Beefburgers en 2013

En 2013, les autorités irlandaises avaient détecté des viandes de boeuf contenant de la viande de cheval. Cela a marqué le début d'une enquête pour connaître l'origine de la contamination ; un médicament anti-inflammatoire phénylbutazone avait été trouvé dans la viande. Des entreprises de viande, de restauration surgelées et  de restauration rapide ont été impliquées dans l'enquête, ce qui a permis d'identifier un citoyen néerlandais connu dans le monde de la viande de cheval.

Au cours de l'été 2016, le Service de protection de l'environnement de Guardia Civil a lancé l'opération Gazel après que des transactions inhabituelles aient été détectées sur les marchés de chevaux. Des chevaux en mauvaise forme, trop vieux ou simplement étiquetés comme « impropres à la consommation » ont été abattus dans deux abattoirs différents. Les animaux provenaient du Portugal et de plusieurs endroits dans le nord de l'Espagne, leur viande a été transformée dans une installation spécifique et envoyée en Belgique, par l'un des plus grands exportateurs de chevaux dans l'Union européenne. L'organisation criminelle a masqué l'identification des animaux en modifiant leurs puces électroniques et leurs documentations.

Le principal suspect arrêté en Belgique

Au cours de l'enquête, la Guardia Civil a pu localiser l'homme d'affaires néerlandais lié au cas irlandais des viandes bovines contenant de la viande de cheval, à Calpe, Alicante. De là, il dirigeait les activités de l'organisation, mettant en place ses hommes dans tous les pays touchés par le trafic.

Les enquêteurs ont conclu que la partie espagnole de l’organisation n’était qu’une partie d’une structure européenne plus vaste contrôlée par le suspect néerlandais. L'arrestation du chef du groupe criminel a été menée en Belgique. Cette action a été coordonnée par la Police fédérale, l'Agence fédérale de l'alimentation en Belgique et Guardia Civil. Différentes actions de police ont été réalisées simultanément en France, au Portugal, en Italie, en Roumanie, en Suisse et au Royaume-Uni.

Au total, 66 personnes ont été arrêtées ou contrôlées. À la suite de ces actions, plusieurs comptes bancaires et propriétés ont été bloqués ou saisis et cinq voitures de luxe ont été saisies.

Au cours des recherches effectuées dans les abattoirs et les installations, plusieurs échantillons ont été prélevés. Les résultats ont conclu que la destination de la viande de cheval était principalement en dehors de l'Espagne. <