Contrebande de tabac : Appel pour une meilleure coordination entre les parlementaires nationaux et européens

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Sécurité des consommateurs

Depuis près d'un an, il ne se passe pas un jour sans que l'on débatte au Sénat de la Prévention routière et des 80 km/h. Pour Xavier Iacovelli, Sénateur des Hauts-de-Seine, il s'agit bien sûr d'un sujet d'importance. Mais pour lui il faudrait mettre la même ardeur pour protéger nos concitoyens du tabagisme et des cigarettiers, alors que selon l'agence Santé Publique France le tabac tue chaque année 75 000 personnes, soit 18 fois plus que les accidents de la route.

Le 23 novembre 2018, après un débat qu'il avait organisé au Sénat sur le thème « Origine du commerce parallèle de tabac et solutions pour y mettre fin », Xavier Iacovelli avait demandé qu'une Mission d'information puisse être constituée. En effet, si le commerce parallèle représente chaque année et depuis une quinzaine d'années entre 20 et 30% de la consommation de tabac, on peut supposer qu'une part croissante des morts prématurées du tabagisme l'est à cause de la persistance de ce commerce parallèle qui est cependant alimenté à 98-99% par des cigarettes qui sortent des usines des cigarettiers. Pourtant on les associe à Bruxelles et à Paris à la lutte contre les trafics. C'est gênant et pour tout dire intrigant.

Au regard des conclusions du rapport de Santé Publique France et dans le cadre de la Journée Mondiale Sans Tabac, Xavier Iacovelli lance un appel aux nouveaux députés européens pour qu'une réflexion soit engagée à Bruxelles, en coordination avec les parlementaires d'ores et déjà investis sur ce sujet comme les députés François-Michel Lambert et Jean-Louis Touraine, où les députés européens Michèle Rivasi et Younous Omarjee. <