Accord de coopération entre Capgemini et SICPA dans le domaine de la traçabilité sécurisée

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Acteurs

Le groupe Capgemini, au travers de sa filiale Prosodie spécialisée dans la conception et l’hébergement de services dédiés à la relation clients multicanale, va coopérer avec la société suisse SICPA, en matière de services d’authentification, d’identification et de traçabilité sécurisée pour lutter contre la contrefaçon et le commerce illicite.

Prosodie-Capgemini et SICPA ont décidé d’associer leurs solutions technologiques et leur expertise pour proposer aux États et aux acteurs industriels une offre de traçabilité sécurisée permettant d’assurer à la fois l’intégrité des produits de bout en bout de la chaîne de distribution, la sécurité des consommateurs, la protection des marques, ainsi que l’optimisation des recettes fiscales des États.

Dans le cadre de cette collaboration, Prosodie-Capgemini mettra à disposition ses compétences en matière d’infrastructure IT, d’intégration de systèmes d’information, d’infogérance, de Cloud et d’analyse de grands volumes de données (Big Data). SICPA apportera sa capacité à fournir des solutions et services d’identification, de traçabilité et d’authentification sécurisés.

Selon Erwan Le Duff, directeur général de Prosodie-Capgemini, « cette collaboration est en ligne avec notre ambition d’offrir à nos clients des plates-formes métiers en mode SaaS robustes, sécurisées, économiques, orientées vers les usages ou sectorielles, pour les accompagner dans la transformation de leur entreprise. »

Le marché de la confiance

La croissance des trafics illicites provoque pour certains secteurs des risques inquiétants de santé publique et engendre un déficit de confiance des consommateurs. Les secteurs industriels les plus vulnérables sont connus : la santé, l'alimentaire, les boissons, les produits de grande consommation, le luxe ainsi que les pièces détachées.

Pour Yves Trévilly, directeur général de SICPA France : « Tout ce qui peut être acheté peut aussi être contrefait ou détourné. Les États et les acteurs économiques doivent évoluer et s’adapter aux nouveaux défis d’un environnement mondialisé où les changements sont devenus la norme. »