Bonne année : en 2018, Contrefaçon Riposte sera gratuit

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Editorial

En effet, après 13 années de bons et loyaux services, Contrefaçon Riposte a décidé de s’accorder en 2018 une année sabbatique. Ce choix résulte de la constatation qu’après une si longue période, il convient de prendre un peu de recul, de dresser le bilan du service, de s’interroger sur la cible et l’utilité de Contrefaçon Riposte.

Durant cette période transitoire, le service sera donc moins régulier, mais nous espérons publier des contributions ou des analyses plus approfondies.

Dans tous les cas, le constat général n’est pas brillant. Ces dix dernières années les différents types de contrefaçon (principalement de marque), de piratage, mais aussi les falsifications, les fraudes, la concurrence déloyale ou encore la non-conformité des produits n’ont pas cessé de croître.

Pour notre part, au-delà de son sens juridique strict, nous assimilons le mot « contrefaçon » à toutes les tentatives de faire passer le faux pour du vrai. Mais il est des secteurs, comme les médicaments falsifiés, les alcools frelatés et les aliments contaminés où les conséquences sont criminelles avec chaque année des milliers de morts à travers le monde.

Compte tenu des évolutions et du manque d’efficacité des moyens de lutte actuels, il faut s’interroger sur les points de blocage : la multiplicité des acteurs et des lobbies, la faiblesse ou les limites des législations nationales face à un phénomène mondial, les trous noirs que sont les zones franches, le manque de coopération internationale et de volonté politique…

Un seul secteur semble prometteur, celui des technologies anti-contrefaçon sur les produits physiques et l’environnement numérique. Petit à petit, les marquages authentifiant, la traçabilité sécurisée unitaire et le contrôle de bout en bout des chaînes logistiques s’imposent. Il s’agit de bâtir une architecture informationnelle qui trace l’ensemble des processus de fabrication et de distribution depuis les composants et les ingrédients de base entrant dans la composition des produits et des aliments, jusqu’au consommateur final, notamment pour l’informer sur les qualités des produits mais aussi pour éventuellement faciliter les rappels en cas de crise sanitaire.

Encore faut-il mieux informer sur les très nombreuses solutions techniques en présence. Ce que beaucoup de fournisseurs, habitués à des marchés gouvernementaux (billets de banque, documents officiels, carburants) non pas encore compris. Une lacune que l'agence de communication Rumeur Publique exprime très bien : "Une marque sans prise de position est une marque sans influence."

Enfin, si vous souhaitez recevoir nos publications 2018, merci, si cela n'est pas déjà fait, de bien vouloir vous inscrire au centre de la page d'accueil rubrique NEWSLETTER.

En vous remerciant de votre fidélité et de votre soutien, n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions, attentes et commentaires.

Bien à vous et bonne année 2018

Philippe COLLIER
Directeur de la publication
Rédacteur en chef
collier(at)filactu.com
www.contrefacon-riposte.info