Faux médicaments : un marché prospère

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

Selon les dernières estima­tions établies conjointement par l’OMS, l’Organisation de coopération et de déve­lop­pe­ment économiques (OCDE) et le Pharmaceutical Security Institute révèlent que, dans certaines zones de l’Amérique latine, de l’Asie du Sud-Est et de l’Afrique sub-saharienne, plus de 30% des médicaments sont des contrefaçons.

Dans les économies émergentes, cette proportion est estimée à 10% ; dans certaines ex-républiques soviétiques, elle peut atteindre 20%. Dans les pays riches, où il existe des mécanismes de contrôle réglementaire puissants, ces contrefaçons représentent moins de 1% de la valeur de marché, mais 50% des ventes illégales sur Internet y concernent des médicaments contrefaisants.

Actuellement, le marché des faux médicaments, essentiellement alimenté par la Chine et l’Inde, repré­senterait un détournement de 30 milliards de dollars par an; il pourrait atteindre 75 milliards de dollars en 2010, selon le cabinet américain Centre for Mede­cines in the Public Interest, cité par le Figaro du 16 novembre dernier.