Suisse : L’horlogerie bat des records

Écrit par CR24 le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

À l’occasion de Baselworld 2007, la plus grande foire mondiale de l’horlogerie et de la bijouterie, qui s’est tenue à Bâle (Suisse) du 12 au 19 avril dernier, Jacques Duchêne, le président du comité des exposants, a dressé un bilan de la contrefaçon pour ce secteur vital de l’industrie suisse.

Globalement, la situation est bonne : en 2006, les exportations des grandes marques horlogères suisses (95 % de la production) ont battu leurs records ; une croissance de 10,9 %, à 13,7 milliards de francs suisses, dont 80 % sont réalisés par les produits de luxe haut de gamme. Mais si les exportations ont presque doublé en dix ans, la croissance de la contrefaçon n'est pas en reste.

Selon Jacques Duchêne, « le volume des contrefaçons représente environ 40 millions d’unités. Ces quantités sont énormes si nous les comparons avec la production des vrais garde-temps, qui est d’environ 25 millions de pièces. Nous estimons les dommages générés par ce trafic illicite à environ 800 millions de francs suisses. La situation est si préoccupante que, sans l’aide des gouvernements concernés par la production des contrefaçons, nous aurons bien de la peine à éradiquer ce fléau. Les contrefaçons sont devenues l'affaire de spécialistes : finie, la contrefaçon bon marché. La technique des contrefacteurs a évolué de manière significative. Nous nous trouvons devant des produits de plus en plus difficiles à identifier. Seuls des spécialistes sont capables de les reconnaître. »

Rappelons que la nouvelle loi suisse sur les brevets va permettre aux douanes de saisir les envois en transit contenant des copies et de saisir les contrefaçons achetées par des particuliers, sans toutefois pénaliser ces derniers.