Pitney Bowes prévoit une augmentation de 20 % de l’envoi de colis à l’horizon 2018

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

Selon le dernier « Shipping Index » de Pitney Bowes le volume mondial des expéditions de colis a progressé de 2,9 % en 2015 à 31 milliards de colis.

Cette étude annuelle mesure à la fois le volume et les sommes consacrées aux expéditions de colis inter-entreprises, entre entreprises et particuliers, entre particuliers et entreprises et à destination des particuliers jusqu’à 31,5 kg dans 12 grands pays : États-Unis, Canada, Brésil, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Norvège, Suède, Japon, Australie et Inde. À partir de données propriétaires et publiques [1], l’indice d’expédition de Pitney Bowes a établi que 31 milliards de colis ont été expédiés en 2015, soit une augmentation de 2,9 % par rapport à 2014. Selon cet indice, ce volume devrait connaître un rythme de progression annuel (CAGR) compris entre 5 et 7 % d’ici 2018, les expéditions transfrontalières arrivant en tête.


Le Shipping Index confirme que les États-Unis demeurent le marché Numéro 1 pour le transport de colis avec plus de 11,8 milliards d’unités expédiées en 2015, ce qui représente un chiffre d’affaires de 85 milliards de dollars. Le Japon, Allemagne, le Royaume-Uni et la France complètent le Top 5 avec un volume de colis de respectivement 9,4, 3,0, 2,2 et 1,5 milliards d’unités expédiées en 2015. Au plan mondial, le marché du transport de colis est essentiellement tiré par l’essor du commerce électronique et l’augmentation du nombre d’acheteurs en ligne à travers le monde. Parmi les pays analysés dans cet index, les États-Unis forment le marché le plus important pour le e-commerce de détail, suivis par le Royaume-Uni, le Japon, l’Allemagne et la France.


Amérique du Nord : une augmentation en hausse grâce à la croissance économique, aux expéditions d’entreprise et au commerce sur Internet
    •    En Amérique du Nord, le volume d’expédition de colis a augmenté de 3,6 % en 2015, atteignant 11,8 milliards d’unités aux États-Unis, et 1,6 % au Canada (0,55 milliard d’unités).
    •    En 2015, les entreprises américaines ont dépensé plus de 85 milliards de dollars pour expédier des colis, soit une hausse de 1,2 % par rapport à 2014.
    •    La croissance du marché des colis aux États-Unis est essentiellement liée à la forte croissance économique, à l’essor de « l’office shipping » et à la progression des ventes de détail sur Internet.
    •    Les expéditions d’entreprise (« office shipping ») représentent environ 40 % du marché des colis aux États-Unis1, ce qui comprend des paquets et grandes enveloppes envoyés par les entreprises dans le cadre de leurs activités quotidiennes.


En Europe, la croissance est tirée par l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France
    •    Le marché allemand est le plus important en Europe avec plus de 2,9 milliards d’unités expédiées en 2015. La croissance de ce marché est principalement tirée par les envois B2C, propulsés par l’essor du commerce électronique. En Allemagne, le chiffre d’affaires des expéditions a augmenté de 6,4 % en 2015 pour atteindre 12,7 milliards d’euros.
    •    Au Royaume-Uni, le volume des expéditions de colis et le chiffre d’affaires ont respectivement progressé de 6 % pour atteindre 2,2 milliards d’unités, et de 10,1 % pour totaliser 8,9 milliards de livres sterling.
    •    En France, le marché a augmenté de 4,7 % en volume (1,5 milliard de colis expédiés) et de 4 % en volume d’affaires, se chiffrant à 9,7 milliards d’euros.


Résultats mitigés en Asie-Pacifique : volume en baisse au Japon et palme de la croissance à l’Australie
    •    Dans la région Asie-Pacifique, le volume des expéditions a chuté de 1,7 % au Japon, deuxième marché mondial pour les envois de colis, contrairement aux dépenses qui ont progressé de 2,6 % pour totaliser 2,480 milliards de yens.
    •    En Australie, le marché a progressé de 8,8 % en volume et de 8,2 % en volume d’affaires pour atteindre 9,6 milliards de dollars australiens.
    •    En Inde, le volume des colis a augmenté de 8,2% à 3,4 millions et les dépenses ont augmenté de 17,2% à 110,15 milliards de roupies

La fiabilité des expéditions est un critère primordial pour toutes les entreprises de commerce électronique. Selon une étude consacrée aux achats effectués au plan mondial[2], près de la moitié des consommateurs déclarent avoir rencontré des difficultés pour effectuer leurs achats en ligne au cours de la période des fêtes de fin d’année. Des problèmes tels que la livraison à la bonne adresse, la perte d’articles ou des inexactitudes dans le suivi des envois, représentent plus de la moitié des motifs d’insatisfaction.

 

[1] Etudes réalisées pour Pitney Bowes en 2013, 2014 et 2015
[2] Pitney Bowes Global Shopping Survey 2016  http://www.pitneybowes.com/fr/actualites/communiques-de-presse/etude-mondiale-pitney-bowes-achats-en-ligne.html

PB GlobalShippingInfographic FR final