Lancement d’une action nationale contre les « casses automobiles » illégales

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Politique

À l’occasion du Salon Pollutec 2012 (Lyon 27-30 novembre), le gouvernement lance une campagne nationale de contrôle des « centres VHU » (véhicules hors d’usage) illégaux.

Ces centres assurent la dépollution et le démontage des véhicules en fin de vie, afin de permettre le recyclage des matériaux les composant, et la réutilisation de pièces d’occasion.

Pour exercer leur activité, les centres VHU doivent disposer d’un agrément préfectoral qui garantit que la dépollution des véhicules est effectuée dans de bonnes conditions environnementales. On compte actuellement 1600 centres VHU agréés en France, qui assurent le traitement d’environ 1,5 million de véhicules par an.

Toutefois, un grand nombre de centres VHU (environ 1 500 selon l'administration !) exerceraient cette activité sans agrément. Ces filières illégales de prise en charge des déchets et les trafics associés sont dommageables, tant en termes environnementaux qu’économiques.

L’action de contrôle renforcée, qui sera menée dès la fin 2012 au sein de quelques régions pilotes,  vise à lutter contre ces activités illégales.

Pour aller plus loin, il serait même souhaitable que le ministère de Redressement Productif lance une politique en faveur du marquage et de la traçabilité des pièces automobiles, ce qui aurait pour conséquence de faciliter grandement les opérations de recyclage. Rappelons que des expérimentations de ce type ont déjà eu lieu notamment dans le secteur des matières plastiques.

PhC