Technologies

Hologram-Industries affiche une croissance de 6,2 % en 2009

Écrit par CR53 le . Rubrique: Technologies

Le Groupe Hologram-Industries a réalisé, en 2009, un chiffre d'affaires de 28,6 M€ en progression de 6,2 % par rapport à 2008. Cette croissance a été portée par l’acquisition de nouveaux contrats – 4 M€ sur 2009 – principalement dans le secteur des cartes d’identité nationales. En revanche l'activité a été affectée par une baisse sensible des volumes prévus sur les passeports et les vignettes automobiles.

L'activité, très récurrente, des documents d'identité représente 48 % (+ 2 %) du chiffre d'affaires et celle des vignettes automobiles 27 % (- 1 %). Tandis que l'activité protection des marques stagne à 16 %, "du fait que de nombreux clients ont reporté leurs projets anti-contrefaçon."

L’exercice 2009 a été marqué par des acquisitions ciblées sur le marché de la lutte contre la contrefaçon :
- Rachat sur le 1er trimestre de la société Advestigo, spécialiste de l’authentification digitale. Les synergies attendues sont encore négligeables du fait que les développements de nouvelles solutions sont encore en cours ;
- Acquisition fin décembre, aux États-Unis, des actifs de SecureMark Decal et Ariston Reflective, qui permet au Groupe de renforcer ses positions sur le territoire nord-américain et d’acquérir un savoir-faire dans le domaine des produits rétro-réflectifs et des étiquettes de sécurité imprimées. Le Groupe prévoit de se doter d’un deuxième site industriel aux Etats-Unis, mi-2011 ;
- Enfin, début 2010, Hologram-Industries a finalisé l’acquisition de l'éditeur hollandais Keesing Reference Systems.

Une situation financière saine
Sur l’ensemble de l’exercice 2009, la marge brute ressort à 85,5 %.
Malgré le coût de l’intégration de l'équipe Advestigo (charge de 0,9 M€), et de la poursuite d’une politique d’investissements en R&D très soutenue — 3,8 M€ soit 13,5 % du CA 2009 (8,6 % en 2008)— le Groupe affiche une rentabilité opérationnelle de 20%, contre 25,6 % en 2008.

Au 31 décembre 2009, les fonds propres s’élèvent à 21,2 M€, pour une trésorerie nette de l’endettement de 5,5 M€. Après financement sur fonds propres des acquisitions de SecureMark Decal et de Keesing Reference Systems, respectivement en janvier et février 2010, le Groupe conserve un niveau de cash, net de l’endettement, positif.

Hologram-Industries anticipe une nouvelle croissance de son activité en 2010 avec une accélération à partir de 2011, grâce à l’effet combiné du développement commercial et de la mise sur le marché de nouvelles technologies à forte valeur ajoutée, aussi bien dans l'optique (notamment avec les hologrammes personnalisables HoloID) que dans le digital avec des authentifiants numériques contrôlables à distance.

Le changement de nom de la société, annoncé pour mieux rendre contre de ses deux pôles de croissance — l'optique et le numérique — a été retardé pour des raisons linguistiques. Il devrait néanmoins se concrétiser dans les prochains mois à venir.

À l'occasion de la présentation des résultats, Hugues Souparis, le PDG de HI (qui déteint 58,2 % de l'entreprise), s'est livré à une charge contre la RFID, dont la protection, estime-t-il, est non-pertinente contre la contrefaçon. Il a indiqué qu'un test effectué en Allemagne sur les passeports à puce avait démontré que 50 % des puces étaient muettes. Si bien que si, il y a 10 ans, on avait anticipé les développements de l'Internet et de la 3G, les passeports actuels n'auraient pas de puce. En revanche, il estime que les hologrammes haut de gamme couplés ou non à une empreinte numérique authentifiante constituent de loin les protections les plus économiques et les plus efficaces contre la contrefaçon.