Technologies

Le MIT propose un nouveau procédé de marquage optique

Écrit par CR47 le . Rubrique: Technologies

bokode400_fmtDes chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT Media Lab) ont présenté, à l’occasion du Siggraph 2009 de La Nouvelle-Orléans, un nouveau procédé d’identification/authentification haute densité appelée BOKODE susceptible de remplacer les codes à barres et autres tag RFID.

 

Le prototype se présente sous la forme d’une capsule de 3 mm de diamètre dotée d’une diode électroluminescente (LED) recouverte d’un masque et d’une lentille. Le procédé peut enregistrer une importante quantité d’information, des milliers de fois supérieures à celle d’un code-à-barres, permettant d’informer les consommateurs sur l’origine et les caractéristiques des produits. L’émission de lumière autorise une lecture à distance, de 4 à 20 mètres, des informations à l’aide d’un simple téléphone mobile doté d’un appareil photo numérique. Son utilisation sur les emballages des produits permettrait même de comparer, en une seule prise de vue, les prix et les caractéristiques de différents produits placés sur un même rayonnage.

L’information est stockée sous la forme d’un codage optique angulaire qui exploite l’effet «bokeh». Selon les chercheurs Ramesh Raskar et Ankit Mohan, le coût, actuellement de 5 dollars par puce, peut être considérablement réduit si le volume de production augmente rapidement. Mais surtout les chercheurs travaillent sur une nouvelle génération : une version holographique avec une lentille de Fresnel, sans LED, qui serait plus facile à fabriquer et par conséquent beaucoup plus économique. Le BOKODE peut aussi s’appliquer à la gestion des livres dans une librairie ou une bibliothèque, aux passeports ou encore à toutes sortes de contrôles d’accès. <

PhC

www.bokode.com

 

CR47 - © Contrefaçon Riposte N°47 - septembre 2009