Technologies

IoT : un capteur modulaire connecté pour un suivi qualitatif des colis

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Technologies

À l’occasion du SIDO, le salon des objets connectés de Lyon, Orange Labs et Grenoble école de management (GEM) présentaient le prototype d’une co-innovation : un capteur communicant multifonctions — AccéléroPack — dont l’objet est d’assurer le suivi des conditions de transport des colis tout au long de la chaîne logistique. Un élément indispensable si l’on veut garantir la qualité du service à la fois pour les transporteurs et leurs clients.

 L’ingéniosité du système réside dans sa conception modulaire. En effet, le capteur communicant est configurable selon la fragilité ou la sensibilité des marchandises à transporter. Par exemple, pour du vin ou des vaccins il est important de veiller à ne pas dépasser une certaine température ou prouver que la chaîne du froid n’a pas été rompue ; pour un tableau de maître, que l’humidité ou l’hygrométrie limite n’a pas été dépassée ; pour un objet fragile, qu’il n’a pas été victime de chocs violents mesurés par un accéléromètre… De même, l’ouverture du colis peut être détectée grâce à un capteur de lumière.

Infos-Capteur-OrangeLabs« Tout dépassement des critères limites fait l’objet d’une alerte qui est horodatée et géolocalisée.

Les données sont transmises via le réseau international LoRa * dédié aux objets connectés (IoT), qui est en cours de déploiement. Les données peuvent être traitées et mises en forme par la plate-forme Datavenue d’Orange ou transmise directement aux clients.

En ce qui concerne le développement commercial de ces prototypes, il dépendra de l’adhésion de nos unités d’affaires et des prospects possibles. L’idée est que cette technologie soit disposnible en marque blanche afin que le maximum de clients potentiels se l’approprie. Ce capteur multifonctions vise aussi bien le marché B2B que B2C, » déclare Franck ROUDET, Chef de projet IoT, Orange Labs.

Le prix du capteur dépendra à la fois des fonctions de mesure qu’il intègre et des quantités produites. Mais comme celui-ci ne sera, a priori, utilisable qu’une seule fois, son prix ne devra pas être dissuasif…

Philippe Collier

* Annoncé en septembre 2015, le réseau pour l’internet des objets utilisant la technologie LoRa (Long Range), concerne dans un premier temps la couverture de 17 agglomérations (Angers, Avignon, Bordeaux, Douai et Lens, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Rouen, Toulon, Toulouse et Strasbourg), puis l’ensemble du territoire.



Un kit destiné aux startups et concepteurs d’objets connectés pour créer des services sur la technologie LoRa

Dans la lignée de sa démarche d’open innovation, Orange propose un kit de connectivité clé-en-main qui permet de prototyper des objets connectés et de créer des services s’appuyant sur la technologie LoRa. Le kit est utilisable sur les réseaux d’Orange en expérimentation, pour l’instant à Grenoble et en région parisienne sur 2 sites d’Orange. Les données des prototypes sont traitées par Datavenue. Les startups peuvent déposer un dossier de candidature pour recevoir le kit sur le site Orange Partner ( www.orangepartner.com/lorakit ).