Technologies

La vigie du Web

Écrit par CR34 le . Rubrique: Technologies

OpSec, qui vient de racheter son concurrent allemand P4M, surveille l’exploitation des grandes marques mondiales sur Internet, ainsi que la distribution de leurs produits. Tableau de bord.

OpSec-08_fmtLa société anglo-américaine OpSec* est l’un des six grands fabricants mondiaux d’hologrammes de sécurité. Elle a été créée en 1983 au Royaume-Uni, sous le nom d’Applied Holographic avant de reprendre en 2005, le nom d’OpSec lors d’une croissance externe réalisée en 2000 aux États-Unis.

OpSec est une entreprise cotée à la Bourse de Londres, qui a réalisé en 2006** un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros pour un effectif d’environ 250 personnes, dont la moitié se trouve en Grande Bretagne.

Son activité est répartie en deux grands marchés : d’une part, la réalisation d’hologrammes pour la protection des documents officiels d’identité et de voyage, des billets de banque et autres timbres fiscaux. Les clients sont une quarantaine d’États répartis sur les cinq continents ; d’autre part, la protection des produits et des marques (60 % du CA) : authentification, traçabilité et en particulier leurs surveillances sur Internet.

> Diversification Internet

L’une des spécificités d’OpSec est sans doute d’avoir pressenti l’importance qu’allait prendre Internet pour les marques. Elle se diversifie opportunément dans ce secteur en rachetant, en 2005, la société américaine GenuOne, pour 13 millions de dollars. Cette filiale Internet (40 personnes) exploite la plate-forme de filtrage GenuNet qui permet aux titulaires de droits d’évaluer, de détecter, d’analyser et de traiter les exploitations illicites de leurs marques sur Internet dans le monde entier.

OpSec compte parmi ses clients 45 multinationales, dont Microsoft, Pfizer, Johnson & Johnson, Boeing, Cisco, Xerox, Intel, mais aussi la National Basketball Association, la National Football League, les JO d’hiver de Turin,… Ses services permettent à ces entreprises d’analyser leur situation au regard de la contrefaçon sur Internet, d’identifier les pays et les sites à problèmes, comme les sites Internet qui pratiquent la revente illicite de vrais ou de faux produits, de détecter les marchés gris. OpSec est en particulier, l’une des 12 entreprises accréditées auprès de la plate-forme de ventes aux enchères eBay pour signaler les annonces douteuses ou les contrefaçons en vue de leur retrait. Elle assure aussi la surveillance de la plate-forme iOffer, qui tout comme eBay, dispose d’un programme Vero.

Dans le domaine industriel, l’une des spécialités d’OpSec est la surveillance de plus de 500 portails B2B, y compris les portails avec code d’accès, où certains sous-traitants font commerce d’équipements ou de pièces de rechanges contrefaisantes,

> Une turbine de données

GenuNEt est une plate-forme hébergée sur Internet qui ne demande aucune installation de programme chez le client. Il lui suffit de se connecter et d’introduire ses codes d’accès. La plate-forme est accessible partout dans le monde pour l’ensemble des membres désignés par l’entreprise cliente.

L’offre commerciale d’OpSec ***repose sur six modules (voir encadré ci-contre)

Pour commencer, le client peut établir un état des lieux, ce qui requière trois mois d’analyse et un budget de 10 à 30 000 euros parfois plus, selon l’importance de la surveillance à effectuer. Il faut savoir en effet, qu’un outil de filtrage nécessite plusieurs mois d’activité pour se roder et monter en performance.

Sinon, l’abonnement minimal est d’un an pour des coûts allant de 20 000 à plus de 200 000 euros. Sachant que GenuNet scanne automatiquement et archive dans une base de donnée spécifique au client tout l’Internet avec pour chaque page : la date et l’adresse du site Internet afin de permettre des actions juridiques. Le devis final dépendra de plusieurs facteurs : le volume des données à gérer ; l’étendue et la finesse des filtres à mettre en place (nombre de produits ou de marques au catalogue) ; la taille des bases de données à gérer ; le soutien ou non d’un analyste dédié, la mise en place et la fourniture des tableaux de bord (statistiques mensuelles, par type, par nom de domaine…).

Toutes les grandes entreprises ayant un réseau mondial de distribution sont concernées et peuvent attendre de ce type de service un retour sur investissements plus ou moins rapide. <

Ph. C

*OpSec est l’abréviation anglaise du terme militaire operation security (sécurité des opérations).

** L’exercice comptable britannique se termine début Avril, chiffres 2007 non disponibles.

*** OpSec dispose, depuis mai 2007, d’une représentation en France, assurée par François Appert, qui appartenait ces dix dernières années au service fiduciaire de l’Imprimerie nationale.

**l’exercice comptable britannique se termine début Avril, chiffres 2007 non disponibles.

*** OpSec dispose, depuis mai 2007, d’une représentation en France, assurée par François Appert, qui appartenait ces dix dernières années au service fiduciaire de l’Imprimerie nationale.

 

Une offre en six modules

• Surveillance et gestion des noms de domaine ;

• Surveillance des contenus au regard de la propriété intellectuelle avec une extension aux liens commerciaux permettant d’identifier les réseaux de distribution sur Internet ;

• Surveillance des sites d’enchères ;

• Surveillance des portails commerciaux industriels ;

• Analyse des prix (surveillance des portails commerciaux de détail);

• Analyse des marques sur Internet (forums, blogs, revues, circulaires et babillards).

www.opsec.com