Les abus de marques ont augmenté de 7 % en 2018

Écrit par © Filactu le . Rubrique: Chiffres et indicateurs

compumark-tm-eco-01Selon la dernière étude CompuMark, spécialiste des solutions de recherche et de protection de marque, 81 % entreprises ont été touchées par des abus de marque en 2018 contre 74 % en 2017. 40 % des répondants ont déclaré avoir subi de 1 à 10 cas d’abus de marque tandis que 22 % en ont subi entre 11 et 20.

Selon Jeff Roy, président de CompuMark, « les abus de marque ont des conséquences extrêmement néfastes : elles entraînent de la confusion chez les clients, nuisent à la réputation de la marque, à la confiance des consommateurs et remettent en cause leur fidélité. Ainsi, trois quarts des entreprises déclarent avoir intenté une action en justice contre des marques contrefaisantes et 30% indiquent qu’elles ont dû changer le nom de leur marque à la suite d’un abus ».

Les répondants annoncent avoir connu des abus dans différents types de protections : notamment, les noms de domaines (43 %), les noms d’entreprise (40 %), les noms de réseaux sociaux (38 %), le design industriel (35 %), les campagnes publicitaires (32 %) et les places de marchés en ligne (33 %).

« Le paysage du dépôt de marque évolue rapidement ; les professionnels et les marques doivent s’adapter pour atténuer le risque présenté par des abus potentiels. Le rapport montre en effet que les dépôts de marque et les abus sont en hausse. Cela met en lumière la nécessité d'une vigilance et d'une efficacité accrues en matière de recherche de nouvelles marques et de protection des marques existantes », ajoute Jeff Roy. <

Modalité de l’enquête

L’enquête commandée par CompuMark, une filiale de Clarivate Analytics, a analysé l’état de l’écosystème de marque en interrogeant 352 professionnels des marques opérant au sein d’équipes juridiques internes ou externes en France, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

L’étude révèle notamment que  59 % des répondants ont identifié la technologie comme étant le principal facteur de fluidité dans les processus de recherche et de protection de marque. 56 % des interrogés reconnaissent également qu’elle facilite le processus de création de noms. De plus, un tiers des répondants déclare avoir été témoins d’une augmentation des dépôts de marques non traditionnelle tels que des odeurs, des mouvements ou des couleurs par exemple.

L'écosystème des marques : Perspectives mondiales du dépôt de marque, de la contrefaçon et des défis communs sont le troisième rapport annuel développé par CompuMark.

Télécharger le rapport :
http://www.compumark.com/check-the-pulse-of-the-trademark-ecosystem/