Brexit oblige, l’IPR Center américain et la police de Londres se réassocient séparément de l’UE pour lutter contre la contrefaçon

Écrit par © Filactu le . Rubrique: International

IPR-Center-accord-LondresLa police de la ville de London (CoLP) est devenue le cinquième organisme étranger à rejoindre le Centre national de coordination pour les droits de propriété intellectuelle (IPR Center) après que la direction de l'organisation eut signé fin octobre un accord avec le service américain d'Immigration and Custom Enforcement (ICE) afin d’accroître la coopération et les échanges en matière de lutte contre le vol des droits de propriété intellectuelle.

Alex Khu, directeur de l’IPR Center, et Ian Dyson, commissaire britannique, ont promis d’associer leurs ressources afin de lutter contre l'importation et la distribution illégale de produits contrefaisants qui menacent la santé et la sécurité des consommateurs, ravagent les économies locales et nationales et financent des organisations criminelles.

L’IPR Center, qui vient de fêter son dixième anniversaire, est dirigé par le service des enquêtes sur la sécurité intérieure d'ICE Homeland Security, qui compte également des représentants du Mexican Revenue Service, de la Gendarmerie royale du Canada, d'Interpol et d'Europol. Le nombre total d'agences alignées sur l'agence commune de protection de la propriété intellectuelle s'élève maintenant à vingt-quatre.

L'addendum signé aujourd'hui s'appuie sur un protocole d'entente signé par HSI et CoLP en 2015. Les bureaux de HSI à Londres, qui font partie de la division des opérations internationales de l’agence des douanes américaine, ont déjà collaboré étroitement avec CoLP dans le cadre de plusieurs enquêtes.

Les initiatives de l’IPR Center incluent une participation importante, du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis (HSI), du FBI, des forces de police militaires et des autorités internationales. Au cours de l'exercice 2017, HSI a arrêté 457 personnes, obtenu 288 actes d'accusation et 242 condamnations liées au soutien d'opérations de contrôle de la propriété intellectuelle. En outre, les efforts conjugués de ICE et du CBP ont permis de traiter 34 143 cas de vol des droits de propriété intellectuelle d’une valeur de 1,38 milliard de dollars. <